Le quotidien de la ville d’Aigues-Mortes morte ainsi que son développement était étroitement lié à sa vie religieuse par le passé. Ce n’est donc pas étonnant d’y trouver une église qui est à la fois un monument historique et monument classé de France. L’Eglise où l’héritier actuel du trône de France à fait son premier discours est une véritable petite merveille pour la ville d’Aigues-Mortes.

eglise de Aigues Mortes

Retour sur le passé de l’Église Notre-Dame-des-Sablons

Il n’a pas été possible aux historiens de retracer la date exacte de la construction de l’Église Notre-Dame-des-Sablons. Mais il est au moins certain qu’avant sa construction, à sa place actuelle, il y avait une chapelle dédiée à la Vierge, Notre-Dame-des-Sablons. Il est possible qu’elle tire son nom du fait que la ville était entourée de sable. Cela permet de situer sa date de construction vers le 13ème siècle, mais en tout cas, avant la construction des remparts.

En 800 ans d’histoire, l’Église Notre-Dame-des-Sablons d’Aigues-Mortes a vécu au rythme de la vie politique de la ville. C’est de la par exemple que Louis IX participait à ses dernières messes sur le sol français avant de partir en croisade. Elle a également subi les effets de la guerre des religions et n’a pas été épargnée par les protestants. Après que son clocher se soit effondré en 1634, elle n’a rouvert ses portes qu’en 1744. Jusqu’à sa dernière rénovation en 1991 concernant ses vitraux, elle a déjà été une caserne, un dépôt de sel. Et a connu une transformation majeure dans année 60 où son intérieur a été radicalement changé.

A la découverte d’Église Notre-Dame-des-Sablons d’Aigues-Mortes

On dit que visiter l’Église Notre-Dame-des-Sablons d’Aigues-Mortes, c’est probablement visiter l’un des plus vieux monuments encore debout et utilisé de la ville. Rien qu’en observant son architecture et en prenant connaissance de son histoire, c’est tout le récit d’Aigues-Mortes que l’on y retrouve. Pour les amateurs d’architecture, le style gothique prédomine largement même si les rénovations entre 1964 et 1967 ont un peu plus épuré son style. Son autel gallo-romain vaut également le détour. Mais la partie de l’Eglise qui séduit surement les visiteurs est sans doute ses vitraux de 61m3 créés par Bernard Dhonneur et Claude Viallat.
Se trouvant dans l’enceinte du village fortifié d’Aigues-Mortes, l’église se situe sur la Place Saint-Louis Grand-rue Jean-Jaurès. En dehors des heures de cultes, elle est ouverte à tout public et à toute heure tout au long de l’année.

Photos de Jay Clark et Reflectedserendipity